GitHub - fergarrui/ethereum-graph-debugger: Ethereum ...

«Les blockchains ne passent pas à l'échelle» - vraiment?

Il y a une rhétorique dominante parmi les passionnés de monnaie numérique et les «personnalités» qui disent que «les blockchains ne passent pas à l'échelle» ou qu'elles ne le font pas bien. C'est cette rhétorique qui a convaincu un grand nombre de partisans de BTC à se rallier derrière le mantra "offchain" c'est-à-dire «en dehors de la blockchain». Année après année, nous voyons des conférences sur la blockchain discuter des merveilles de la technologie, et dans le même élan, elles déclarent que sortir les données de la chaîne est en quelque sorte une bonne chose.

Pour beaucoup de ces personnalités qui ont passé d'innombrables heures à lutter contre l'écriture des données sur la chaine, Bitcoin SV représente un adversaire qui remet en question toute leur philosophie. C'est pour cette raison que vous entendez des gens comme Adam Back déplorer les réussites atteintes par BSV; ce qui prouve leur hypocrisie un peu plus chaque jour.

Alors que les partisans de BTC estiment que seules les transactions monétaires devraient être écrites sur la blockchain (et que seules ces transactions sont précieuses), Bitcoin SV accueille toutes les données du monde, et les considèrent toutes comme précieuses. Vous ne pourriez pas avoir une opinion plus opposée sur un sujet.

Quelque part entre ces deux façons de penser opposées se trouve la multitude des altcoins, chacune se considérant digne d'enregistrer un certain type de données bien spécifique. Mais aucun autre projet n'englobe l'ensemble de toutes les données en leur accordant de la valeur.

La philosophie d'une blockchain n'est qu'une petite partie du puzzle. L'essentiel est que la philosophie soit entièrement soutenue par des prouesses techniques. De toute évidence, comme nous l'avons vu maintes et maintes fois, BSV continue d'exploser des records historiques en nombre de transactions.

Rien qu'en jetant un oeil aux métriques, BSV apparaît comme le roi de la technologie blockchain. Laissons de côté les promesses de capacités futures (surtout étant donné que l'écosystème blockchain est criblé de fausses promesses) - et concentrons-nous sur le classement actuel.

https://imgur.com/mcFSYat

Le graphique ci-dessus n'est pas basé sur des résultats théoriques de laboratoire. Il s'agit d'une métrique de ce qui a été démontré jusqu'à présent dans le monde réel, sur une blockchain publique, et en direct.

Techniquement, si vous ne regardez que les statistiques de la blockchain, BSV a enregistré plus de 3500 transactions par seconde (TPS). Cela s'est produit avec le record du monde de l'entreprise TAAL établissant un block de 309 Mo. Cependant, ce nombre a été intentionnellement omis du graphique car le traitement par TAAL n'a pas été effectué dans des circonstances habituelles.

Ensuite, il y a le réseau Bitcoin SV STN, qui est un réseau de test spécialement configuré pour tester l'évolutivité de Bitcoin. Celui-ci a récemment culminé à plus de 2400 TPS.

https://imgur.com/3bhqO5l

Mais comme le dit Daniel Connolly, développeur principal du logiciel Bitcoin SV Node, ce ne sont pas les performances de pointe, mais plutôt les performances soutenues qui sont importantes. Examiner les performances de pointe est une fausse mesure de la sécurité, que de nombreux projets utilisent frauduleusement. Mais même ainsi, sur le STN, BSV a atteint une performance soutenue de 1426 TPS pendant 8 heures. Un record.

Sans aucun doute, les opposants qui voient cela ne tarderont pas à sauter dans le train des «promesses». Oui, c’est vrai qu’Ethereum à une future version "Casper" qui prévoit d'augmenter son débit, et Cardano a des améliorations prévues aussi… mais et alors? Pensez-vous que les ingénieurs de nœuds BSV sont assis à se tourner les pouces en attendant? BSV a le projet Teranode en développement qui éclipsera les chiffres actuels avec des blocs de plusieurs TeraOctets. Mais ne nous laissons pas trop emporter par les promesses - je les méprise comme personne.

La philosophie de BSV de passer à l'échelle rapidement signifie que les nœuds ne sont pas des machines pour amateurs. Le refrain de BTC selon lequel «tout le monde a besoin de gérer son propre nœud» est un moyen sûr de s'assurer que votre blockchain ne passera jamais à l'échelle.

BSV est résolu à se retrouver dans des datacenters - et fidèle au livre blanc de Satoshi Nakamoto, il permet aux utilisateurs d'être de simples utilisateurs. BSV n'essaye pas de forcer les utilisateurs quotidiens à devoir tenir un registre de l'historique complet des transactions de la blockchain, comme ça semble être l'obsession de BTC. BSV souhaite que sa blockchain héberge le futur d'Internet, que nous avons baptisé le «Metanet». Personne aujourd'hui ne s'attend à ce que vous ayez l'intégralité d'Internet sur votre ordinateur à la maison, et Bitcoin ne s'attend pas non plus à ce que vous ayez l'intégralité du Metanet chez vous.

Les utilisateurs peuvent alors être de simples utilisateurs - et ils peuvent toujours fonctionner en toute sécurité à l'aide de preuves appelées "SPV". SPV signifie "Vérification de Paiement Simplifiée", c'est une méthode que Satoshi Nakamoto a décrite pour la première fois dans le livre blanc de Bitcoin. À l'échelle mondiale, les portefeuilles SPV sont une nécessité absolue. Le concept est simple, mais les détails de la méthode ont été omis par Satoshi, et l'entreprise nChain détient maintenant le brevet decette méthode. Cela garantit la protection de la technologie SPV au protocole Bitcoin original qui survit sous le nom BSV, et assure son avenir pour le passage à l'échelle.

Selon le directeur scientifique de nChain, le Dr Wright: «Les utilisateurs du système sont uniquement tenus de conserver une copie de l'en-tête des blocs auxquels ils peuvent comparer leurs transactions. À l'heure actuelle, l'en-tête d'un bloc a une taille inférieure à 50 Mo. De nombreux fichiers d'image dépassent cette taille. La croissance de ces données est linéaire, alors que le système Bitcoin évolue par la loi de Moore et donc de manière exponentielle.»

En d'autres termes, les portefeuilles Bitcoin de tous les jours, comme celui sur votre smartphone, resteront toujours utilisables quelle que soit la taille de la blockchain, et ce tout en restants sécurisés.

Et comme nChain détient le brevet de cette technologie, si une autre blockchain souhaite évoluer à l'échelle mondiale et éviter d'une manière ou d'une autre que chaque utilisateur doive faire tourner son propre serveur de noeud, elle devra trouver une nouvelle façon de le faire. On leur souhaite bonne chance.

BSV a avancé à pas de géant face à la concurrence, et il ne fait aucun doute que beaucoup d'entreprises dans le monde qui s'intéressent à la blockchain commencent à en prendre conscience. Il n'y a qu'un seul projet blockchain qui a non seulement prouvé sa volonté d'évoluer, mais qui l'a démontré par des records historiques, et a également protégé son avenir avec une série d'inventions et de brevets.

inspiré et traduit de l'article en anglais: https://coingeek.com/blockchains-dont-scale-except-bitcoin-sv/
submitted by zhell_ to BitcoinSVFrance [link] [comments]

Minage de cryptomonnaies et impôts (particulier)

J'espère que contrairement à moi, vous ne perdez pas la tête dans ce confinement. J'ai cherché sur ce sub mais je n'ai pas vraiment trouvé de réponse à ma question, donc désolé si c'est un doublon.
Je viens de voir sur ce site que "les mineurs [de cryptomonnaies] sont obligés d'avoir un statut légal. Celui peut être la micro-entreprise". Cela me semble étrange, puisque j'imagine ne pas être le seul à vouloir me lancer dans ce processus juste par curiosité. Perso, j'aimerais juste miner de l'ethereum avec mes cartes graphiques lorsque je ne les utilise pas autrement, ce qui n'arrive qu'assez sporadiquement. Donc créer une micro-entreprise pour pouvoir ensuite déclarer mes 15euros de bénéfices me semble excessif.
J'apprécierais beaucoup si quelqu'un pouvait m'éclairer à ce sujet. Ai-je le droit de me lancer dans le minage en tant que particulier ou pas? Merci et protégez vous bien!
submitted by AddMoreLayers to vosfinances [link] [comments]

Prometheus | Integration entre le processus d'affaires et la blockchain

Prometheus | Integration entre le processus d'affaires et la blockchain

VERSION FRANÇAISE
RECOMPENSES ET PRIMES| WEBSITE | VIDEO DE PRESENTATION MPV | LIVRE BLANC | LIGHTPAPER
AVERTISSEMENT
La version intégrale en Français sera prochainement disponible, veuillez consulter cette page régulièrement. Nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension.
Date de création: 27 Décembre 2019 Dernière mise a jours: 27 Décembre 2019
Qu’est-ce que le projet Prometheus ? Le projet Prometheus a créé un MVP entièrement fonctionnel qui permet à l'utilisateur de se connecter à la base de données en quelques clics, de sélectionner une table et une colonne à transférer vers une blockchain, de sélectionner le type de blockchain (Prometheus, Ethereum, Cardano, Stellar ...) permettant ainsi de choisir si l'action sera exécutée une seule fois ou de façon répétitive. Le processus inverse peut également être effectué pour déplacer les données de la blockchain vers la base de données.
Le principal problème de la technologie blockchain est son utilisation de masse et l'utilisation de la technologie pour résoudre les problèmes du monde réel. Partout où il existe un problème de confiance entre deux entités, la technologie blockchain peut aider à résoudre le problème. La principale caractéristique de cette technologie avancée est que les informations une fois écrites dans le bloc ne peuvent plus être modifiées. Créer une blockchain à partir de zéro qui peut répondre aux besoins de l'entité commerciale peut être très coûteux et long.
L'application de la technologie Prometheus permettra d'intégrer une partie de votre processus d'affaires (Également appelé processus métier ou processus d'entreprise ou processus opérationnel) à la blockchain de manière rapide et pratique, ce qui vous donnera un énorme avantage sur le marché. La plateforme Prometheus dispose déjà d'un produit prototype fonctionnel qui permet une intégration rapide et facile de la base de données, c'est-à-dire le transfert des données de la base de données sur la blockchain pour les clients. Grâce à l'utilisation de la plate-forme avec les options simple de l'application « Sélectionner et cliquer », les utilisateurs peuvent choisir les graphiques et les données de leur base de données, c'est-à-dire quelle partie de données de leur entreprise ils souhaitent transférer sur la blockchain, ainsi de cette manière, ils peuvent devenir un véritable « précurseur », en d'autres termes - un utilisateur de la technologie blockchain dans leur propre entreprise.
Prométhée est une solution simple mais très efficace. Aujourd'hui, chaque entreprise utilise des bases de données relationnelles dans son processus d'entreprise. Prometheus dispose d'un logiciel qui leur permet de se connecter facilement à leurs bases de données et de transférer sans effort les données sélectionnées vers la blockchain souhaitée. Il s'agit d'un service unique au monde qui leur permettra de devenir les utilisateurs de la technologie blockchain. Ce système améliorera leurs processus commerciaux et leur donnera un avantage en termes de compétitivité.
Quelle est notre vision et notre mission ? Notre vision est de faciliter l'utilisation de la technologie blockchain à travers le produit qui permettra un transfert d'une partie du processus d'affaires vers une blockchain souhaitée, abordable en terme de coût et efficace.
La mission de la plateforme Prometheus est de contribuer à l'utilisation globale de la blockchain dans le monde. L'utilisation est énorme et Prometheus ne se limite pas à un secteur économique particulier, mais à ses solutions universelles d'application de la technologie blockchain pour permettre à toute entreprise de transférer une partie de ses activités sur la blockchain.
Protection des participants ICO Prometheus est absolument transparent sur le développement de la future plateforme. Avec notre produit et notre structure d' organisation, nous sommes confiants dans la bonne exécution du projet. Pour cette raison, nous offrons aux participants ICO une protection absolue, ce que l'on ne voit pas encore dans le monde ICO.
Si le plafond nécessaire minimum de 530 000 $ n'est pas atteint pour développer la future plate-forme et un modèle commercial réussi après l'ICO, Prometheus sera automatiquement retourné via un contrat intelligent Ethereum.
Après avoir franchi le plafond nécessaire minimum (le cap est de 11 000 000 $), Prometheus proposera plusieurs experts indépendants ayant autorité dans le développement de logiciels qui vérifieront que le développement de la plateforme est conforme au carnet de route. Tous les participants de l’ICO voteront pour leur favori, tandis que les acheteurs et/ou investisseurs de plus de 1 000 $ pourront nommer leur expert. Si un expert détermine que le développement de la plateforme Prometheus ne se déroule pas selon le carnet de route dans la période prévue, tous les acheteurs et/ou investisseurs se verront rembourser le montant investi déduit du montant proportionnel de 530 000 $.
Information sur le Jeton (Token)
Nom du Token : Prometheus • Extension du Token : PRO • Approvisionnement Total : 200,000,000 • Mise en circulation : 140,000,000 • Décimal : 18 • Plateforme : Ethereum, ERC20 • Date IEO : 1er Février 2020 – 1er Mai 2020 • Prix IEO : 1 PRO = 0.1 USD • Plafond minimum nécessaire : 530,000 USD • Plafond requis : 11,000,000 USD
CONTACT : FACEBOOK | TELEGRAM | TWITTER | LINKEDIN | YOUTUBE | FAQ MORE INFOS: CRYPTOTOTEM | ICOBENCH | TRACKICO | BITCOINTALK
RÉCOMPENSES ET PRIMES
submitted by HGETH to PrometheusPlatform [link] [comments]

[Résumé] White paper de Ethereum

tl;dr : Même résumé, ce white-paper est vraiment énorme. Les plus faignants devraient lire uniquement Pourquoi une nouvelle chaîne ? et Les contrats. L'un décrit la philosophie générale du projet, l'autre est l'innovation la plus impressionnante.
Pourquoi une nouvelle chaîne ?
Le protocole Bitcoin est très bien pour gérer une monnaie. Quand on a voulu implémenter d'autres concepts tels que "colored coins" et "smart property" de façon décentralisée, on a d'abord essayé de le faire en s'appuyant sur la blockchain Bitcoin. C'est la meilleure façon de faire, en informatique et surtout en cryptographie que de réutiliser un maximum de composants éprouvés.
Seulement si le protocole Bitcoin est très bien pour gérer une monnaie, il n'est pas prévu pour être générique. Du coup, implémenter des choses différentes dans la blockchain peut relever du casse-tête et demander de faire des choix discutables pour tout faire fonctionner.
Ethereum propose donc une blockchain prévue pour être générique. Léger en fonctionnalité, l'accent est mit sur la souplesse du protocole. Ainsi, si au départ Ethereum ne fait pas grand chose, il évoluera avec le temps et les idées de chacun.
La blockchain Ethereum
Dans cette partie, nous verront les principales différences entre la blockchain Ethereum et la blockchain Bitcoin.
** Version modifiée de GHOST **
Dans la blockchain Bitcoin, un bloc en suit toujours un et un seul autre. Si deux blocs valides suivent le même bloc, un seul des deux sera retenu dans la chaîne officielle, l'autre sera déclaré orphelin.
Le problème de cette approche est que la puissance de calcul qui a servi à générer le bloc orphelin est purement et simplement perdue. Cela a un impact considérable lorsqu'il y a beaucoup d'orphelins. Hors augmenter la vitesse de création des blocs (un bloc toute les dix minutes pour Bitcoin) augmente le nombre de blocs orphelins, cette augmentation est donc dangereuse pour la sécurité de la chaîne.
GHOST permet de palier à ce problème de puissance de calcul perdu. Ceci en faisant en sorte qu'un bloc référence non seulement son parent, mais aussi les blocs orphelins. Ainsi les orphelins ne sont plus perdus et renforcent, par leur proof of work, la difficulté pour un attaquant de créer une chaine parallèle.
Note : une description plus détaillée de GHOST est disponible en français ici.
La version de GHOST proposée par Etherneum est très légèrement modifiée. Principalement un bloc ne peut plus référencer n'importe quel orphelin de la chaîne, mais seulement les frères de son bloc parent. Ça réduit le rattrapage d'orphelins à un seul niveau, mais ça permet d'éviter que des petits malins s'amusent à miner des orphelins à côté du Genesis bloc là où la difficulté est moindre.
Avec ça l'intervalle entre les blocs sera de 60 secondes et la sécurité devrait être comparable à celle de Litecoin qui propose des blocs espacés de 2 minutes 30.
** La monnaie du réseau **
La monnaie du réseau sera l'ether. Son nom n'est pas le même que celui du protocole pour éviter les confusions comparables à celles qui existent entre le bitcoin (unité de compte) et le Bitcoin (protocole). Toujours pour éviter les polémiques qui remplissent le forum, les sous-unité de l'ether sont déjà nommées (ou presque) 1 ether = 1 000 finney = 1 000 000 szabo = ... = 1 000 000 000 000 000 000 wei. Les noms compris dans le "..." ne sont pas encore définits.
Cette monnaie reste sommaire. Il n'y a pas d'histoire de double signatures, de transactions dans le futur,... Toutes ces choses-là pourront être implémentées dans les contrats que nous verrons plus bas. L'utilité première de cette monnaie est de pouvoir payer les frais de transaction et servir de récompense pour les mineurs assurant la sécurité du réseau.
Dans Bitcoin, il n'y a pas de notion directe de solde à une adresse. Les transactions génèrent des "sorties" qui peuvent être utilisées pour créer de nouvelles transactions. Le solde d'une adresse est donc la somme de la valeur des sorties non dépensées associées à une adresse. Ethereum élimine ce concept que personne ne comprend. Ethereum tient à jour une association "adresse = solde" pour toutes les adresses qui ont plus de zéro ether.
D'un point de vue financier, le projet Ethereum sera crowdfundé (euh... il y a un verbe équivalent en français ?). Ce n'est pas technique comme information, mais ça à son importance pour la répartition des premiers ether. En effet, les investisseurs et le projet lui-même se partageront une somme initiale en ether. Ensuite les mineurs prendront le relais comme créateurs de valeur. Les blocs généreront toujours la même quantité d'ether, ayant deux effets. Premier effet, la valeur initiale acquise par les investisseurs va s'amenuiser peu à peu, il n'y a pas de nombre maximum d'ether jamais créé. L'inflation sera tout de même réduite au fil du temps, si produire 50 pièces quand il y a 50 pièces en circulation crée une inflation de 100%, produire 50 pièces sur 5000 pièces en circulation crée une inflation d'1%.
** Algorithme de Minage **
Bitcoin utilise des hash sha256 pour son proof of work. Demandant au mineur de trouver une valeur d'un champ libre de son bloc telle que le hash du bloc soit suffisamment prêt de zéro. Ce qui est "suffisamment" prêt est réglé par la difficulté. Cette façon de faire pose un problème : les ASIC. Ces machines qui coûtent un bras et rendent n'importe quelle carte graphique as-been on une vilaine tendance à concentrer la puissance de calcul dans les bras des plus riches. Et une puissance de calcul concentrée est mauvaise pour la sécurité.
Une autre façon de faire est d'utiliser Scrypt à la place de sha256 comme algorithme de hash. Scrypt est plus gourmand en mémoire, rendant les ASIC moins efficace comparés aux systèmes généralistes. Seulement Scrypt ne demande que 128 kilo octets de mémoire et les fabricants d'ASIC commencent à arriver à trouver des designs qui valent le coup. On ne peux pas simplement augmenter la mémoire consommée par Scrypt, car c'est une lame a double tranchant. Il faut beaucoup de mémoire pour calculer le proof of work, mais il en faut autant pour vérifier le proof of work. Demander a tous les noeuds du réseau de disposer autant de mémoire qu'un laptop moderne pourrait faire sauter beaucoup de raspberry-pi.
Pour pallier aux problèmes de Scrypt, Ethereum utilisera un autre algorithme de minage (pas basé sur du brute forçage de hash) nommé Dagger qui devrait prendre 100 Mega octets de mémoire pour générer le proof of work, mais seulement 100 Kilo octets pour le vérifier.
** Transactions **
Une transaction contient l'adresse du receveur, le nombre d'ether transférée, des données arbitraires et une signature. L'adresse de l'expéditeur peut-être déterminée depuis la signature.
La partie la plus intéressante c'est la présence de données arbitraires. On peut y metre ce qu'on veut (si j'ai bien compris). Le protocole définit son utilisation pour créer les contrats... Que nous verrons très vite.
Une autre chose à noter, il n'y a aucun moyen de préciser les frais de transactions. Ceux-ci sont déduit automatiquement et la transaction ne sera valide que si l'adresse source a assez de fond pour payer la valeur et les frais. Les frais de transactions auront le droit a leur propre paragraphe.
Les contrats
Les contrats sont des agents virtuels dans le réseau. Ils ont une adresse avec laquelle ils peuvent emmètre et recevoir des ether, un programme qui est activé quand le contrat reçoit une transaction, un espace mémoire volatile pour faire ses calculs (une espèce de mémoire vive) et un espace mémoire persistant pour y stocker des données entre deux activations.
Le programme est écrit dans un langage spécifique, étudié pour les spécificités d'Ethereum. Ce langage est Turing-complet, c'est-à-dire qu'il dispose d'une entrée, d'une sortie et permet de résoudre à peu près n'importe quel problème. Ses entrées sont principalement les fameuses données arbitraires des transactions qu'il reçoit et sa sortie est l'espace mémoire persistant. En plus de ça, le langage permet d'envoyer des transactions et d'inspecter la blockchain.
Pour illustrer ce que les contrats peuvent faire, dans le white-paper vous pourrez trouver plein d'exemples d'implémentations simplistes de problèmes courrants. Il y a une monnaie alternative, un produit dérivé financier, une émulation de Namecoin (pas simpliste, vraiment minimaliste) et plein d'autres embryons d'idées.
Pour créer un contrat, on doit envoyer une transaction sans adresse de destination, contenant le code du programme. L'adresse du contrat est déterminée à partir du hash de la transaction qui l'a créé. C'est à cette adresse qu'il faut envoyer des transactions quand on veut activer le programme.
Les frais de transaction
Dans Bitcoin les frais de transaction sont optionnels, au pire la transaction est rejetée ou délayée longtemps. Dans Ethereum, autoriser de ne pas mettre de frais de transaction serait infaisable. Les agents exécutent des programmes Turing-complet, si un de ces programmes faisait une boucle infini gratuitement, il mettrait a genoux le réseau en un rien de temps.
Bilan, des frais de transaction en dur et non-négociables. Il y a des frais différents pour à peu prêt tout, de l'envoie d'une transaction a l'exécution d'une ligne de code par un agent. Pour que ces frais s'ajustent avec le temps ils se basent sur un frai de base qui change en fonction de la difficulté. Plus la difficulté est grande, plus le frai de base est petit. Ainsi, si le court (en bourse) de l'ether augmente, les mineurs sont incités à ajouter plus de puissance de calcul et les frais diminuent pour compenser l'augmentation de la valeur de l'ether. Au contraire si le court diminue et que des mineurs se retirent, les frais augmentent puisque l'ether à moins de valeur.
Quelques références :
Elles sont toutes en anglais.
submitted by JeanBono to BitcoinFrance [link] [comments]

ETHEREUM 200$ LA CHUTE AUX ENFERS ???? ETH analyse technique crypto monnaie BTC BITCOIN BREAKOUT DE LA RÉSISTANCE !? btc analyse technique crypto monnaie LITECOIN ZONE DE REBOND, HAUSSE POSSIBLE !? ltc analyse technique crypto monnaie bitcoin Mining Nvidia Quadro K620 Mining Performance Review ... ETHEREUM 120$ CRASH !!!??? eth analyse technique crypto monnaie bitcoin

The Graph is an indexing protocol for querying networks like Ethereum and IPFS. Anyone can build and publish open APIs, called subgraphs, making data easily accessible. Explore Subgraphs. A Global GraphQL API. Subgraphs can be composed into a global graph of all the world's public information. This data can be transformed, organized, and shared ... Suivez le cours Ethereum (Ether) en temps réel sur le graphique interactif et consultez nos informations, prévisions et analyses techniques les plus récentes. Ethereum - Euro Graphique (ETH/EUR) Le taux de conversion entre Ethereum et EUR pour aujourd'hui est de €290,18. Cette crypto-monnaie dispose d'une offre actuelle en circulation de 113 million unités et d'un volume total d'échange de €7 284 577 131 Le cours de Ethereum (ETH) d'aujourd'hui est de $350,66 avec un volume de négociation sur 24 h de $8 158 935 108. Le cours a augmenté de 4.2% au cours des dernières 24 heures. Cette crypto-monnaie dispose d’une offre en circulation de 110 million unités et d’une offre maximale de ∞ unités. ethereum-graph-debugger. Graphical EVM debugger. This debugger takes a different approach to traditional debugging. Instead of stepping through the execution of the program, it shows the whole program control flow graph and the actual execution of the transaction highlighted in red.

[index] [1832] [555] [5023] [5192] [201] [7119] [6956] [3430] [5717] [3177]

ETHEREUM 200$ LA CHUTE AUX ENFERS ???? ETH analyse technique crypto monnaie BTC

Le BTC serait peut être sorti de sa baisse , nous abordons une analyse graphique bearish et bullish ensemble ! Nous voyons en détail chaque support, résistan... Performance Test Quadro K620 2GB Ethereum / Nicehash Mining PNY Quadro K620 2GB L'ETHEREUM serait peut être sorti de sa baisse , nous abordons une analyse graphique bearish et bullish ensemble ! Nous voyons en détail chaque support, résistance, et figure envisageable ... L ethereum serait peut être sorti de sa baisse , nous abordons une analyse graphique bearish et bullish ensemble ! Nous voyons en détail chaque support, résistance, et figure envisageable ... L'ethereum serait peut être sorti de sa baisse , nous abordons une analyse graphique bearish et bullish ensemble ! Nous voyons en détail chaque support, résistance, et figure envisageable ...

http://binary-option-arabicfinance.forextrade.pw